STOP ! à l'enfouissement Accueil
  Sytevom Le Sytevom    Le traitement des déchets  Le Centre de stockage de Vadans
   

Fermeture de toutes les déchetteries
le vendredi 31 décembre 2021.

Nous vous remercions de votre compréhension.

Le Centre de Stockage pour Déchets Ultime
La politique environnementale sur ce site
Les rapports d'activités
CSS ISDND de Vadans

 

Installation de Stockage des Déchets Non Dangereux

 

L'ISDND de Vadans a été transféré en juillet 2002 au SYTEVOM afin d'assurer la compétence traitement des déchets pour le département de la Haute-Saône.

PRESENTATION DU SITE

Le site de Vadans est marqué par deux époques distinctes :

  • L'ancien Centre d'Enfouissement Technique (CET), autorisé et ouvert en 1977, répondait aux normes de l'époque. Il a été fermé en 1999.
  • Le nouveau Centre de Stockage des Déchets Ultimes (CSDU), conforme aux exigences de l'arrêté du 9 septembre 1997.

Ces deux sites sont totalement indépendants (clôture, accès, gestion des lixiviats, etc.).

Le centre de stockage de Vadans - SYTEVOM
Figure 1 Vue de la clairière accueillant le CSDU, avant les travaux (mai 1999)

Un réaménagement de l'ancien CET comprenant la pose d'une couverture semi-imperméable (grâce à un géocomposite bentonique) a permis de réduire considérablement les lixiviats produits par l'ancien site.

Le CSDU était autorisé pour un tonnage de 36 000 Tonnes annuel. Cette autorisation a été augmentée dans les années 2005 jusqu'à 60 000 Tonnes suite à la fermeture de l'ISDND de Vaivre/Pusey. Le site de Vadans a alors dû assumer seul le traitement des déchets dans le Département entier. L'ouverture de l'UVE de Noidans-le-Ferroux a permis de réduire les apports sur le site, en se recentrant sur le secteur de Gray.

  
Figure 2 Vue aérienne de l'ISDND lors de son exploitation (2008)         Figure 3 Couverture partielle de l'ISDND (2010)

Le nouveau centre de stockage a dû accueillir progressivement les déchets ménagers de secteurs du département de la Haute-Saône qui ne disposaient plus d'exutoires autorisés. Par ailleurs, le centre départemental de traitement et de valorisation des déchets de la Haute-Saône (CVD) fait l'objet d'une mise au point beaucoup plus longue que prévue. Il apparaît ainsi que le centre de stockage de Vadans constitue un maillon indispensable dans le dispositif temporaire de substitution. Au delà, le centre départemental de traitement devra être complété par un centre de stockage de déchets ultimes.

POST EXPLOITATION

Depuis aout 2014, l'ISDND de Vadans est entrée en phase de post-exploitation. Un suivi sur 30 ans permet de suivre le site et de l'entretenir. L'absence d'impact écologique/environnemental est garanti grâce à une multitude d'auto-contrôle et de contrôle extérieur. Au total 124 contrôles/ campagnes d'analyses sont réalisées par an :

  • Suivi de la qualité du biogaz produit par la fermentation des déchets dans les alvéoles.
  • Suivi de la qualité des eaux de surface et des eaux de ruissellement rejetées dans le ru de la Cuve.
  • Suivi de la qualité des eaux souterraines,
  • Gestion des lixiviats, traités par la Station d'Épuration de Gray    

      
Figure 4 Tête de puits du réseau biogaz, Figure 5 Bassin de rétention des lixiviats de l'ISDND, Figure 6 Vue satellite de l'ISDND (à gauche le CET, à droite l'ISDND) (2019)

PERSPECTIVES

Les sites ayant accueilli des Installations de Stockages de Déchets sont considérés comme des terres stériles où aucunes constructions accueillant du public ne pourront être implantées. Toutefois des solutions pour valoriser ces sites anthropisés existent. Un projet de centrale photovoltaïque est en cours pour l'ancien CET de Vadans représentant 1,2 ha de surface de module photovoltaïque pour une production de 2 276 MWh/an. Cela représente la consommation électrique de 827 foyers/1902 habitants (hors chauffage).

 

 

 

 

 

 


 
 
Informations COVID-19 Accueil